Les Hauts et les bas d’un photographe à temps partiel

Avec un titre comme ça, vous vous demandez sûrement déjà c’est quoi mon problème… En fait, même si le titre peut sembler punché, je dirais que dans mon cas, j’ai pas de problème car j’ai plus de hauts que de bas dans ma vie et comme photographe. C’est ça qui est le fun dans l’histoire !

La réalité c’est qu’avec cet article je veux essayer autre chose. J’ai quelques sujets que je voudrais explorer et des choses à dire…. La nouveauté c’est que je vais le faire sans aucune photo ! Pour un blogue photo, c’est plutôt différent…. Alors allons-y.

Vous l’avez sûrement deviné, je suis vraiment passionné de photos, je ne détesterais pas pouvoir en faire mon travail à temps plein.

La semaine passée, je lisais un texte d’un gars qui a lâché le gouvernement pour la photo il y a quelques années, laissant par le fait même environ 1,2 millions sur la table! Bravo man ! Mais ce n’est pas pour moi.

Pour le moment, je m’efforce de faire des contrats à temps partiel, durant mes temps libres. Pousser des projets personnels et accepter les engagements qu’on m’offre, dans la mesure du possible. Le point principal c’est que ce soit bénévole ou rémunéré, j’offre la même qualité de service et le même professionnalisme. J’essaie surtout d’apprendre, de faire grandir mes compétences techniques, interpersonnelles, artistiques etc… C’est beaucoup d’efforts et de temps, mais j’essaie d’écouter moins la télé, ça aide à dégager du temps libre.

Un type m’a dit un jour : j’aurais pu être un photographe professionnel, mais j’ai compris que si c’était un travail toute la magie et le fun disparaîtrait, j’aime mieux que ce soit mon hobby. Ok, je me suis dit… La triste réalité c’est qu’aujourd’hui le type en question ne fait plus de photo, même pas comme hobby. Il ne devait pas avoir le feu sacré finalement.

Personnellement, je suis convaincu d’une chose, j’adore la photo, peu importe les circonstances…..j’adore ça !!! Et je suis certain que ça ne pourrait pas être autrement si c’était ma job à temps plein.

Bien sûr, tout n’est pas parfait, ça arrive que j’aie des pépins comme par exemple: les flashs ne veulent pas déclencher ou bien je me rend compte que j’ai fait une erreur stupide qui va m’obliger à faire des heures de photoshop pour corriger le tir….. ça donne envie de tout lâcher ! Mais le lendemain, quand tout va mieux, je veux continuer à donner le meilleure de moi-mpeme, à temps partiel et même en faisant du bénévolat (pour de bonnes causes, bien entendu).

Entre autres, le Grand Défi Pierre Lavoie, dont je ferai partie des bénévoles encore cette année….

Mais ça c’est une autre histoire et c’est à suivre….