Auto Portraits

Anecdote récente: on me demande si je peux donner mon avis sur une idée/projet d’autoportraits. Ça m’a fait sourire et j’ai accepté avec plaisir. C’est un fait que j’en ai fait pas mal depuis que je pratique la photographie. Au départ j’ai commencé cela durant un projet 365, quand j’étais en mal d’idée originale, je me prenais en photo. Et je manquais souvent d’idées! En tout cas ça m’a permis de garnir ma banque de photos de profil de médias sociaux. Mais au fil du temps c’est devenu un défi et je me suis mis à réfléchir plus longuement pour créer des autoportraits plus élaborés. Je voulais qu’ils soient toujours différents, alors j’ai pris cela un peu comme du théâtre (cela dit bien humblement).

Je suis conscient que c’est un peu spécial, à l’ère du Selphie obligatoire et continuel. Non je ne trippe pas de me voir la face en photo, je ne suis pas en amour avec mon image, loin de là. Je trouve ça juste amusant, ça change de la routine. Ça fait rire le monde. Ils rient de ma photo où de moi, c’est selon. Et c’est correct pour moi.

Ah mais je n’ai rien inventé, il y a de nombreux grands peintres de la Renaissance qui ont pratiqué cet art. C’était de l’Art pour de vrai à cette époque. Il y a aussi de grands photographes ont fait cela dès le 19ième siècle, jusqu’à nos jours. Il y en aurait trop pour les nommer.

Pour ma part, l’autoportrait me permet de me retrouver dans la peau d’un personnage. Un personnage dont j’ai imaginé l’apparence, la personnalité… tout cela faisant partie d’une mini « mise en scène ». Quelques fois, j’aurai assemblé un décor et ajouté un éclairage artificiel. Souvent, je porte un costume ou un déguisement. L’objectif ultime est de faire passer une émotion et un message, mais ça reste léger et amusant la plupart du temps . Attention, ce n’est rien de facile, ni immédiat. Il y a des défis techniques, il faut y penser et trouver une bonne idée. Il faut régler tout les détails et surtout se mettre à l’ouvrage. Parfois c’est rapide et d’autres fois c’est un travail un peu plus long. En résumé, c’est beaucoup plus qu’une « face de canard » devant le Château!

Quand on a fait quelques autoportraits, on comprend un peu plus les personnes qu’on photographie, on a vécu leur insécurité et leur malaise. C’est un peu comme tester un médicament sur soi-même. Mais ne vous inquiétez pas, l’autoportrait est sans danger pour la santé! Pratiquez le sans contrainte et avec plaisir, tout comme moi!