2019-09-29 – Résilience

La matinée était parfaite. Du soleil, tout est calme, c’est pas chaud mais le soleil compense et on est bien. Moi j’avais mal dormi et le café faisait pas tellement effet. C’est le départ et on a un bon tempo. Vers le 3ieme kilomètre, je remarque que Sarah a peine à souffler et suit difficilement son vieux père. Peu après, environ à 4 km et demi, Sarah doit marcher pour reprendre son souffle. Je continue à courir et on se reverra à l’arrivée. J’ai terminé avec mon meilleur temps et Sarah m’a rejoint en courant 6 minutes plus tard. Elle a du alterner marche et course mais elle s’est accrochée et a pu terminer le 10km! Elle était très fière d’avoir réussi à vaincre les embûches et moi aussi je suis super fier d’elle!!! Quel privilège de pouvoir partager un beau moment avec ma fille.